Lexique de la trésorerie d’entreprise

Tous | A B C D E F I R S T
Il existe 3 noms dans ce répertoire qui commencent par la lettre A.
Acheteur - débiteur privé


Une entité commerciale qui peut être mise en liquidation en cas d'insolvabilité.

Par ailleurs cette entité peut être poursuivie devant une juridiction de droit commun.

On parle d’acheteur privé par rapport à un client public qui dépend d’un gouvernement ou organe représentatif de ce gouvernement (administration d’États, municipalités, établissements publics, etc…).


Affacturage
L'affacturage est une solution de financement et de recouvrement de créances utilisée par les entreprises. Le principe est de confier à un organisme tiers (un établissement de crédit spécialisé) la gestion de ses créances. Le factor procède en échange à un remboursement anticipé et se charge du recouvrement des factures. Une fois la créance rachetée par l’affactureur ou le factor (en anglais), ce dernier met en place une procédure de recouvrement. Le recouvrement est la démarche que réalise un créancier afin d’obtenir de son débiteur qu’il s’acquitte de sa dette d’argent. Les démarches pour récupérer la créance peuvent être amiables. Enfin, si le client ne paye toujours pas, l’affactureur peut mettre en demeure le débiteur. Il peut même aller jusqu’à la mise en oeuvre d’une procédure d’exécution. Dans ce dernier cas on dit qu’il s’agit d’un “recouvrement contentieux”.

Affacturage inversé
L'affacturage inversé, (aussi connu sous les noms de supply chain finance ou reverse factoring), est une solution de financement pour les entreprises fournissant des biens ou services. Le client télétransmet un lot de factures fournisseurs assorties d’un ordre de paiement « irrévocable » à payer à l’échéance contractuelle. Cet ordre de paiement est irrévocable ce qui signifie que le client s’engage à payer même s’il détectait avant l’échéance un litige justifiant un blocage de paiement, total ou partiel. Seule l’irrévocabilité de l’ordre de paiement permet au factor d’émettre sans risque une proposition de financement au fournisseur ; Dans le délai de 24 à 48 heures, le factor envoie aux fournisseurs un avis de paiement à échéance assorti d’un contrat de cession de créances « sans recours ». La cession est « sans recours » ce qui signifie que le factor s’interdit de re débiter le fournisseur en cas d’insolvabilité du client avant la date d’échéance. Seul le caractère « sans recours » de la cession peut permettre au fournisseur de « déconsolider » les factures cédées et non échues. Les fournisseurs se voient habituellement proposer deux modes de cession : financement automatique de l’ensemble des factures émises ou au coup par coup ; Le factor émet des virements en faveur du fournisseur à partir d’un compte partagé, au nom du client ; A l’échéance, le client est débité par le factor que le fournisseur ait ou non utilisé la faculté qui lui est offerte de financer sa créance. Selon l’accord, il peut également bénéficier d’un délai supplémentaire négocié avec le factor. Si le fournisseur a utilisé la faculté de financement, le factor facture au client les frais financiers sur la période de l’avance de fonds ; Le fournisseur qui a bénéficié d’un paiement anticipé rétrocède à son client une remise financière (escompte pour paiement anticipé).