Pourquoi utiliser un outil de facturation ?

outil-facturation

En France beaucoup de TPE et PME ont recours à un logiciel de facturation. D’où vient cette popularité d’un outil ? Toutes les sociétés ont-elles besoin d’un tel logiciel ? 

En fait le besoin pour un tel type de logiciel de facturation repose tout d’abord sur deux obligations légales. 

L’outil de facturation lié à des obligations légales

En premier lieu, établir et transmettre une facture à son client est une obligation quand la transaction concerne des prestations de services ou des ventes de marchandises réalisées entre professionnels

Que le client soit implanté en France, dans l’Union Européenne ou dans un pays extérieur à l’UE n’a aucune incidence sur cette obligation. 

Cette obligation s’applique à toutes les sociétés. Qu’elles soient assujetties à la TVA ou pas. Ainsi, même les micro-entrepreneurs ou les auto-entrepreneurs qui ne sont pas assujettis à la TVA se trouvent dans l’obligation d’émettre des factures. Par contre, ils ne factureront toutefois pas de TVA.

En deuxième lieu, le besoin pour un logiciel ERP repose sur l’obligation pour toutes les entreprises relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et, quelle que soit la structure d’exercice de l’activité, de tenir une comptabilité.

Plus spécifiquement, en France et plus généralement en Europe, les entreprises doivent tenir une comptabilité d’engagement. Ainsi les écritures comptables sont déclenchées dès l’acquisition, la vente d’une marchandise ou dès l’engagement à réaliser la transaction ou le service. Et ce, peu importe que ces opérations se soient dénouées sur le plan financier.

Il est donc important de choisir un logiciel de facturation en ligne aux normes. 

Des règles différentes pour certains types d’entreprises 

 Il est à noter que certaines simplifications comptables sont toutefois parfois possibles. Cela peut être le cas pour les entreprises individuelles et les sociétés commerciales relevant du régime simplifié d’imposition (RSI) en matière de taxation des bénéfices.
Ces sociétés peuvent alors tenir une comptabilité de trésorerie. Ainsi, les créances et les dettes ne sont comptabilisés qu’à la clôture de l’exercice

En revanche, sont dispensées de comptabilité les entreprises relevant du régime du micro-BIC.  Elles ne doivent alors enregistrer aucune écriture comptable ni établir de comptes annuels. 

Elles sont toutefois tenues de remplir deux registres :

  • le livre-journal des recettes (quelle que soit l’activité exercée) 
  • le registre des achats (uniquement si elle exerce une activité de vente de marchandises, de fournitures et de denrées à consommer sur place ou à emporter ou fourniture de prestations d’hébergement)

On comprend ici, que c’est quand il n’est plus gérable pour une entreprise d’émettre des factures sur excel ou sur word, et de suivre une comptabilité sur un tableau que le système de gestion commercial devient indispensable. 

Hello Harel est ainsi le logiciel pensé pour les TPE et les PME. Il leur permet de réaliser simplement la gestion quotidienne des flux entrants et sortants. Autour de ces flux se construira tout un écosystème de fonctionnalités.
Moment, l’assurance à la facture contre les retards de paiement, une fois parfaitement intégré dans l’écosystème du logiciel de facturation simplifiera le quotidien du dirigeant. Cette fonctionnalité permettra de protéger les entreprises contre les retards de paiement.


Sur le même sujet…