Tout savoir sur l’affacturage : ses avantages et ses coûts

affacturage-TPE-PME

Certaines TPE et PME ont recours à l’affacturage en raison des retards ou défauts de paiement de certains de leurs clients. Retour sur l’affacturage, pratique qui existe en France depuis les années 60. Nous vous présentons aussi une solution alternative : l’assurance-crédit à la facture pour les TPE et PME.

Qu’est-ce que l’affacturage ?

On désigne par le terme affacturage ou factoring (en anglais) le fait de céder ses créances à un organisme financier. Le principe est de “vendre” toutes ou une partie de ses factures. A ce moment l’organisme verse à l’entreprise le montant des factures avant leurs dates d’échéances et se charge du recouvrement.

Une fois la créance rachetée par l’affactureur ou le factor (en anglais), ce dernier met en place une procédure de recouvrement. Le recouvrement est la démarche que réalise un créancier afin d’obtenir de son débiteur qu’il s’acquitte de sa dette d’argent. Les démarches pour récupérer la créance peuvent être amiables. Enfin, si le client ne paye toujours pas, l’affactureur peut mettre en demeure le débiteur. Il peut même aller jusqu’à la mise en oeuvre d’une procédure d’exécution. Dans ce dernier cas on dit qu’il s’agit d’un “recouvrement contentieux”.  

Ce contrat d’affacturage a un coût qui varie en fonction de différents paramètres.

Le coût de l’affacturage :

  • Une commission d’affacturage :

C’est un pourcentage du chiffre d’affaires que vous allez céder. Avec ceci est compris le prix de l’assurance contre les impayés auquel s’ajoute le coût de gestion de vos factures. Ce pourcentage peut aller de 4 à 8 %.

  • Une commission de financement :

C’est le taux d’intérêt qui s’applique au financement de vos factures.

  • Des frais de dossiers négociables avec la société d’affacturage et le fonds de garantie :

Des frais de dossiers sont généralement facturés pour tout nouveau client pour lequel vous présentez une créance. Ils peuvent représenter entre 75 € HT et 1 000 € HT par opération.

Le fond de garantie représente environ 10% du montant de chaque facture. Au début du contrat, l’affactureur finance donc 90 % de votre facture et conserve les 10% pour constituer le fonds de garantie.

Comment fonctionne l’affacturage ?

  • La société d’affacturage vérifie la solvabilité de chaque client et donne une approbation en fonction de leur notation.
  • Elle reprend les factures émises pour chaque client.
  • Elle effectue les relances des factures, ici elle se substitue à ses clients dans le recouvrement des créances. Les relances sont envoyées au nom du factor et c’est le factor qui collecte la créance.
  • En fonction de la solvabilité des clients, l’affactureur doit supporter les pertes éventuelles sur les factures. Elle peut aussi vous définancer si le client final n’est pas en mesure de payer. Dans ce cas l’affactureur récupère l’argent qu’ils vous a versé lors de la signature du contrat. Cette pratique est courante puisque l’affacturage n’est pas une assurance contre le risque de défaut de paiement mais finance les conditions de paiement d’une facture.
  • La société de factoring reçoit une commission pour les services qu’il offre à l’entreprise.

Il existe différents types de contrat d’affacturage qui s’établissent en fonction des besoins des entreprises :

  • Contrat d’affacturage géré :
  • Le factor effectue la relance du paiement des factures par écrit et par téléphone
  • Il encaisse les paiements des factures
  • Contrat d’affacturage non géré :
  • L’entreprise souhaite garder la gestion du poste client, il reçoit alors du factor l’accord pour effectuer lui-même le recouvrement des factures reprises par la société d’affacturage.
  • Contrat de factoring notifié :
  • Les créances sont transmises au Factor et le paiement des factures doit lui être directement réglé.
  • Contrat de factoring non notifié :
  • Le contrat d’affacturage n’est pas notifié, les factures ne portent aucune mention, et les règlements continuent naturellement à être adressés à l’adhérent.
  • Contrat d’affacturage avec recours :
  • Le factor prévoit une garantie contre les impayés. Il permet d’indemniser l’entreprise jusqu’à 100% du montant des créances.
  • Contrat d’affacturage sans recours :
  • Les impayés sont à la charge de l’entreprise, cependant il garde la maîtrise sur ses créances et effectue toutes les démarches nécessaires.

Avantages et inconvénients de l’affacturage

Les avantages de l’affacturage :

  • Recevoir son paiement avant l’échéance de la facture

Le montant financé par la société d’affacturage est généralement versé dans la semaine suivant la signature du contrat.

  • Déléguer une partie de la gestion du poste client

En faisant appel à une société d’affacturage, c’est elle qui s’occupe d’enregistrer l’encaissement des factures. Le factor s’occupe aussi de relancer et de gérer les règlements. Enfin des procédures contentieuses peuvent même être lancées par le factor.

Les inconvénients de l’affacturage : 

Le tarif

Les tarifs de l’affacturage relèvent souvent des frais supplémentaires :

  • Commission d’affacturage : le factor prélève entre 0,6 et 2 % du montant TTC de la créance cédée (facture et avoir).
  • Commission de financement : le factor perçoit en fonction du cours du marché monétaire, une rémunération suite à l’avance de trésorerie.
  • Il arrive aussi qu’un pourcentage sur le chiffre d’affaires soit demandé ainsi que le dirigeant se porte caution à titre personnel.

L’engagement

  • L’affacturage implique un engagement sur plusieurs mois ou de plusieurs années. 
  • Une relation client qui n’est plus maîtrisée

La relation client est très importante pour beaucoup de sociétés qui ne préfèrent pas externaliser la relance. Pour la plupart des PME il est essentiel de maintenir des relations amicales avec leurs clients. La vente des créances à un affactureur peut dégrader cette relation.

Quelle solution alternative ?

Dans la galaxie des récentes solutions qui épaulent les TPE et PME, une entreprise s’est penchée sur la question de leur offrir un service qui soit réellement adapté à leur besoin de trésorerie.

via GIPHY

Cette solution c’est Moment, l’assurance à la facture contre le retard de paiement. Vous assurez uniquement les factures que vous souhaitez … à moins que vous ne préfériez assurer toutes vos factures afin de gérer avec certitude vos flux de trésoreries.

Avec son éligibilité immédiate, vous n’avez plus besoin d’attendre un devis pour assurer une facture. 

A la date d’échéance vous recevez 90% du montant de votre facture, les 10% restant vous sont versés quand votre client final vous paye. Moment se charge de la relance de vos client, sans collecter la créance à votre place à la différence de l’affacturage. Enfin une solution adaptée à vos besoin ?

En conclusion gardez en tête que l’affacturage est un produit de financement des conditions de crédits. Il permet aux entreprises de percevoir le montant d’une facture à l’émission en échange d’une commission qui peut être variable. Aujourd’hui il existe d’autres solutions qui permettent de s’assurer contre le retard et le défaut de paiement, par l’intermédiaire d’assurance à la facture. Vous gagnez du temps et vous vous concentrez sur l’essentiel : votre entreprise.


Sur le même sujet…